Big dans la peau

Published on June 16 2013

Big dans la peau

Je ne vais pas me plaindre, ni faire Calimero mais lorsque Carrie dit qu’elle a Big dans la peau…..c’est la vérité vraie !

Depuis notre séparation/rupture mi Novembre Carrie pense minimum plus de 90% du temps a lui, jour et nuit….

Je me fais soigner puisque je vois une psy, prends des super médocs naturels depuis janvier mais étant imperméable et apparemment aussi forte que Chuck Norris….rien ne se passe. Je continue de penser et rêver a Big.

Tsssss pas bien du tout me direz vous, tout comme Bridg’ en 1er ainsi que d’autres copines : Ouvre toi, vas voir ailleurs, il n’est pas le seul homme au monde, il t’a fait du mal, t’as rien a te reprocher (euhhh oui car je mets toutes les fautes sur moi, alors qu’en vrai, comme dans chaque aventure y a une part de responsabilités des 2 cotes).

Carrie a du mal a s’ouvrir, se renferme, fait l’ermite, s’oublie, s’occupe du chat et…attend que le coup de pied au cul arrive.

J’ai fait la chiante au début, a téléphoner, passer le voir…puis sur les conseils de ma psy j’ai essaye d’espacer les périodes pour avoir de ses nouvelles. Et quand je me freinais…..ben c’est lui qui m’appelait. NoOoon pas des appels comme je les attendais, oh ‘tain que non. Il m’a ainsi rappelé que je devais m’occuper a le débarrasser du chat errant qu’il ne voulait plus, quitte a la balancer dans un bois, puis ce fut «  j’ai une copine, on se connait depuis longtemps, on s’entend super bien ensemble », puis le jour de la St valentin : tu resteras dans mon cœur mais impossible qu’on refasse un bout de chemin ensemble….que du bon je vous disais.

Ca aurait du me vacciner ! ben non même pas.

Dépendance affective je vous dis, accro a Big.

Le dernier message, mi mai, il me dit que sa cop. voulait mon numéro de tel. Je lui envois via FB et vlan elle me répond, un mois après… très crûment qu’elle n’en a rien a faire et me bloque de ses contacts. Oh joie ! mais je ne fais rien, ni harcèlement, ni vulgarité. Je n’ai pas fait de mal ! Elle demande un contact, je lui donne et elle gueule après ?! Et…. Big m’appelle quelques jours plus tard !

N’essaye pas de la recontacter, tu ne gagneras pas avec elle, fort caractère, elle n’a pas sa langue dans sa poche, tu ne feras pas le poids…

Il m’a fait la moral, redit que nous deux c’était simplement pas possible, situation irrévocable, il ne peut pas. Il s’engueule souvent avec sa cop., tous deux fort caractère, ils picolent, baisent, bref la font rock’n’roll car moi je ne le suis pas…ah oui donc je faisais tache alors quand on sortait ensemble ? non….ben alors ! Il me redit maintes fois que je ne dois pas la contacter. Mais tu me prends pour une débile  a répéter sans cesse ?! Non tu ne l’es pas ! Bouge, sors, refais ta vie. Fais toi des amies. Il est vrai que j’ai tout quitté pour Big….mais je ne le regrette pas. Mais tu as raison : je finirais vielle fille, avec des chats, une vie rangée, monotone, que je suis tellement dépendante affective que personne ne voudra de moi, que je déteste mon physique donc qui voudra encore plus de moi bref état d’esprit de Carrie en période « je fais du boudin ». Non arrête ne dis pas ca, ce n’est pas vrai. Tu trouveras quelqu’un qui te rendra heureuse. Avec moi ce n’est tout simplement pas possible. Je lui parle de confiance, d’amitié, et pour cette dernière il accepte. Cependant Carrie chialait a grosses larmes. Toujours très (trop) sensible a Big.

Big dans la peau

On raccroche, je dine, regarde mes mails et la….Big rappelle..

Je crois que tu n’as pas bien compris tout a l’heure. ???? ben tu m’as dit situation irrévocable j’ai compris ! Je ne suis pas bête. Je n’y suis pour rien si chaque lieu ou je me rends, boulot inclus, je nous revois, je ressens ta présence, les souvenirs me reviennent a chaque instant. Ma mémoire n’a garde que les bons souvenirs, oublie les cauchemars.

Tu m’appelais sans cesse.

Oui car j’étais « malade » (accro), ce n’était pas moi ces 2 années ou on a vécu ensemble, avec le recul je ne me reconnais pas : j’ai déménagé, changé de pays, travaillé dans un autre pays, emménagé avec toi et toi tu as repris des cours pour obtenir des diplômes et travailler dans un autre domaine.

Ce qu’on a fait en deux ans est capital, il s’agit des plus gros changements dans la vie d’un individu, d’un couple. On a été a cran, incapable de discuter. Tu es parti boire, afin de décompresser et moi accro a toi n’arrêtait pas de t’appeler.

On aurait du se parler vrai, plutôt que d’essayer d’être gentil. On aurait ainsi avancé dans notre relation plutôt que de se faire du chantage affectif.

La discussion a ensuite tourné sur le fait que je ne réagis qu’en fonction des autres, suis incapable de m’affirmer.

Ecoute je les ai écouté mes amis ce fameux 12 novembre (jour ou je suis partie). Je revois chaque instant de cette journée, qui sera a jamais gravée dans ma mémoire. Je m’en veux, me sens coupable, fais des mauvais rêves de cet horrible lundi. C’est fini tout ca. Je me confie peu maintenant, car j’ai fait le tri et mettant la barre très haute avec moi et ce que j’attends par amitié oui j’ai changé pour ca.

Je serais toujours la pour une amie, jour et nuit. Je répondrais au tel. , même si la personne au bout du fil est saoul, comme tu l’étais quand je vivais en GB. Jamais je ne la rembarrais. Si la personne appelle c’est qu’elle a besoin de parler et pas de se sentir rejetée !

Il est vrai que j’aime voir les autres heureux oubliant généralement de penser a moi. Je me sens bien si mon entourage est content. Alors oui je suis une soignante, qui exagère ce rôle lorsque justement je me sens en état de défensive.

Carrie malgré ses larmes était heureuse de son comportement a faire en sorte que tout ses défauts soient tournes en qualité. J’en ai bavé pour trouver les mots j’avoue mais satisfaite de tout ca.

Big ne savait plus quoi dire vu que j’avais réponse a tout, détruisais ses idées.

Il est Taureau donc persévère peu, est têtu, obtus. J’ai essayé de casser l’image, fausse !, qu’il avait de moi. Il se répétait, je lui donnais des exemples concrets de nos actes passés.

Il fut mis au pied du mur et plus la conversation avancée, plus il se taisait.

Je lui ai dit au revoir en le sentant vraiment tout chose, comme si enfin il découvrait une autre moi, quelqu’un pour qui il était tombé amoureux et qu’il avait oublié.

Pourquoi revenir sur le passé ? si tout le monde me dit : c’est fini, c’est terminé ! Big en 1er…..car Carrie aussi est têtue et surtout….ne supporte pas l’échec.

J’étais partie de chez Big afin que l’on se reconstruise pas pour que l’on se sépare. Une part, au fond de moi y croit toujours. J’ai surement tort mais ne veux pas passer sur une dernière chance.

L’amour n’est pas simple, nous avons des différences, certaines, mais je me dis que les contraires s’attirent….et puis c’est le seul homme qui est aussi virevoltant/changeable/bipolaire que moicad se comporter de manière très posée, pour déconner 5minutes après a saouler notre entourage par tant de « débandades », mais capable d’être bobo, cultivé, intéressé par la musique classique, les musées, l’architecture et danser comme des fous sur Sébastien….

Il faut du temps pour refermer une rupture amoureuse. Je n’ai pas fait le deuil de celle de Big, j’en suis consciente.

Est-ce de l’inconscience, de la stupidité ? ou tout simplement……de l’amour fou et aveugle.

Je ne ferme pas les portes a un autre Big, ni a un Aidan (ref. toujours de Sex and the City)  mais Carrie n’est pas encore prête a s’ouvrir aux hommes.

Big dans la peau

Histoire a suivre....

Written by Carrie

Published on #Humeur

Repost 0